Blog Orphanis.com

vendredi 22 février 2013

Murs intérieurs

Une fois les murs montés, il était temps de créer des cloisons intérieures. Pour cela la classique brique de vingt était utilisée.

Ici le bureau, coté Nord.


La cuisine.


Le mur qui sépare l'escalier de la salle de bain.

Les murs du garage arrivent. Notez les flaques, la pluie est hélas très présente et elle nous embêtera encore longtemps...


Dernière étape avant le bétonnage : poser les grilles pour ferrer le sol du garage et préparer les évacuations d'eau.


Pour la cuisine, c'est pratiquement terminé, il n'y a plus qu'à couler le béton dans les agglos extérieurs.


Plusieurs jours plus tard, la dalle du garage ainsi que les murs sont en place. Les hourdis sont en cours de pose et bientôt la dalle pourra être coulée. Notez les deux trous à hauteur du dernier rang des agglos, ils serviront pour la VMC.


C'est le moment de couler le béton sur les hourdis. L'escalier est en place ainsi que le trou de la cheminée. J'en parlerai une prochaine fois.


A partir de là, c'est la fin des travaux avant la pluie, la neige, le gel qui bloquera le chantier pendant plusieurs mois. A ce stade, il y a déjà un bon mois de retard sur les prévisions des travaux. Nous voulions poser le toit avant l'hiver, ça ce sera pas possible (la dernière photo date d'octobre).

mardi 19 février 2013

Elevation des murs

Pour les murs, après beaucoup de réflexion, nous avons opté pour l'agglo Xelis. C'est une entreprise bretonne qui propose des produits avec 80% de bois, 20% de béton et qui contient 14 cm de polystyrène. Assez long (un mètre) et 39 cm de large pour un poids plume vu la quantité de bois. Nous avons (enfin, surtout Nekibo) retenu ce produit après avoir considéré le mono-mur (pas assez efficace), le parpaing classique + isolation extérieure et la brique de 20 + isolation extérieure (quid de la tenue de l'isolant, difficulté à trouver un artisan qualifié pour la pose).

Le problème avec l'isolation extérieure c'est la respirabilité de la maison car bien souvent c'est le polystyrène qui est utilisé et chacun sait que c'est un matériaux qui ne respire pas (en plus des risques du feu). Nous pouvions utiliser de la laine de bois ou de roche ou encore mieux : du liège mais le coût n'aurait pas été le même. Bref, l'agglo Xelis résout bien des problèmes : il est respirant (80% de bois je rappelle), même avec le polystyrène qui n'est pas présent partout et il est isolant. Ça se monte à sec sur au moins à 1.60 m et on coule du béton à l'intérieur de l'agglo ensuite. Facile à poser et moins cher qu'un autre produit avec isolation extérieure.

Le problème c'est que chez nous, c'est un produit relativement nouveau, à part une entreprise en Alsace (mais dont le représentant ne nous plaisait pas). Du coup, notre maçon a suivi un petit stage avec le commercial Xelis et c'était parti.

Agglos d'angle, bien sûr il faut basculer le produit de 90° !


Agglos du mur, le polystyrène ne remplit pas tout l'espace car nous avons prit une épaisseur de 14 cm au lieu de 16.



Dans le vide restant, on coule le béton.


La première rangée est posée. Ha oui, tiens, on a un camping car, il nous servira surement avant que l'on puisse habiter.


Je donne l'échelle, ça a l'air d'une petite maison mais il y a 100m² au sol pourtant.


Quelques jours plus tard, on voit poindre l'entrée de la maison. A cette date, les agglos sont toujours secs.


L'emplacement du garage et arrivées d'eau et EDF, PTT qui seront dans la buanderie.


Quelques jours plus tard, le camion bétonneuse est passé. Les fondations du garage et les agglos ont été remplis.


Coté vallée (SO), on voit l'emplacement des baies vitrées et le passage du vide sanitaire.


Toujours coté vallée mais Nord-Ouest : le bureau.


Arrivée de l'eau, EDF, PTT.

jeudi 14 février 2013

Vide sanitaire

Après le terrassement vient le temps des fondations et du vide sanitaire. Ma mère m'avait vivement conseillé de prévoir une cave et c'est vrai que c'est très utile pour stocker des produits au frais (bocaux, pommes de terre, etc.) et le surcoût aurait été assez faible par rapport au vide sanitaire. Malheureusement, le sol étant composé de beaucoup de roches, c'eut été hasardeux de creuser plus profond sans faire appel systématiquement au brise roches (déjà utilisé pour les fondations). Alors tant pis pour la cave, nous ferons peut-être un cellier dans la butte dans dix ans...

Bref, un vide sanitaire a été implanté avec un point zéro au niveau de la porte d'entrée. Le vide sanitaire est à 80 cm du sol et est monté en parpaings. Notre seule contribution au chantier à été l'achat et la mise en place d'un drain agricole et d'un goudronnage des parties sensibles (mais c'est bien pénible à étaler).

Voilà à quoi cela ressemble :



C'est couvert avec des hourdis, il ne manque que le béton. On voit déjà bien la forme de la maison.


Le béton coulé, j'ai appliqué du goudron et un revêtement (c'est très courant mais j'ai oublié le nom). Le fer à béton qui dépasse servira pour le raccordement du garage.




vendredi 8 février 2013

Terrassement

Fini de rire, les travaux débutent enfin. Au mois d'août, notre maçon-terrassier commence les travaux : déjà situer la maison, abattre des arbres (dont un beau noyer, ça m'a fait mal au cœur, j'ai pourtant tout fait ce que j'ai pu pour le conserver), tracer les murs au sol, creuser un vide sanitaire de 80 cm, décaisser le chemin d'accès de 60 mètres. Ça n'a pas pris beaucoup de temps mais déjà, notre maçon trainait un peu la patte... ça sera bien pire par la suite...

Dernier "toilettage" du terrain avant travaux, un agriculteur est passé pour les foins... qu'il n'a même pas récupéré.


Déjà, il faut préparer un chemin d'accès : 40 cm de profondeur sur 4 mètre de large et 60 de long, ça fera de la bonne terre végétale.


Ensuite, des gravas.


Problème : les camions n'arrivent plus à remonter (il y a une pente, si si) et puis il pleut souvent. Le maçon doit donc faire un peu de terrassement...


... pour qu'un autre camion décharge sa marchandise à l'entrée du chemin, du coup là ça passe (faut quand même bien lancer le camion).


Une fois accessible, on peut tracer le plan de la maison au sol...


... et creuser.