Je fais suite à un billet de Dieudeschats, de manière officieuse concernant la lecture que l'on a en ce moment. Ça me donne une bonne occasion d'ajouter un billet sur mon blog vu que je ne sais pas trop quoi raconter en ce moment. Je n'ai pas de fabuleux trésor de guerre comme Thierry, ni de talent particulier alors je profite d'une bonne occasion pour poster des nouvelles.

Donc, en ce moment je lis ceci :

Ce livre me vient de Bob le bricoleur qui laisse parfois des commentaires ici, il ne me le prête pas mais le laisse à la communauté par Bookcrossing c'est à dire qu'il dépose des livres un peu n'importe où afin que des gens les ramassent, les lisent et les redépossent à leur tour. Sur le bouquin, une étiquette mentionne tout cela et si on le trouve, on peut dire que le livre est "capturé" et/ou "relâché". Certains ouvrages ont ainsi fait le tour du monde comme "Der seltsame Bücherfreund" qui est passé par pas mal de coins dans le monde. Évidement, rares sont les livres à avoir une vie nomade aussi longue, certains sont capturés et finissent dans une bibliothèque mais cela fait aussi partie du jeu. Regardez près de chez vous, un livre a peut-être été relâché... Enfin, tout ce blabla pour dire que, finalement, je n'ai lu que quelques chapitres des Tommyknockers donc je ne peux en faire aucun commentaire pour l'instant, à part qu'il me semble intéressant...

Juste avant ce livre, Bob le Bricoleur (ou Gymnase Bob, c'est le même trublion) m'avait donné ce livre :

Malgré les avis unanimes béatifiants ce livre, je suis resté sur ma faim. Je l'ai lu vite, il est prenant, déprimant mais ne donne aucune réponse aux questions que l'on se pose (désolé de dévoiler cela). En gros, c'est la vie d'un homme et son fils (nommés juste "l'homme" et "le fils" dans le livre) qui tentent de survivre dans un pays inconnu (même si on le devine) après une catastrophe inconnue qui a ravagé le pays (voire le monde). C'est la loi du plus fort et de la chance car il ne reste rien que des cendres, rien de vivant à part des pauvres ères parfois cannibales. Dommage que ça rappelle tellement "Ravage" de Barjavel (enfin, juste un morceau de Ravage), qui reste pour moi une référence.

Pour finir, je lis ceci :

Un bouquin plus technique qui se concentre sur Joomla! et la fabrication de sites Web en CMS.

Voilà, c'est tout, je ne passe pas le relai à qui que se soit, à part, s'ils le veulent bien, à Thierry le dessinateur et Stéphanie.