Après le terrassement vient le temps des fondations et du vide sanitaire. Ma mère m'avait vivement conseillé de prévoir une cave et c'est vrai que c'est très utile pour stocker des produits au frais (bocaux, pommes de terre, etc.) et le surcoût aurait été assez faible par rapport au vide sanitaire. Malheureusement, le sol étant composé de beaucoup de roches, c'eut été hasardeux de creuser plus profond sans faire appel systématiquement au brise roches (déjà utilisé pour les fondations). Alors tant pis pour la cave, nous ferons peut-être un cellier dans la butte dans dix ans...

Bref, un vide sanitaire a été implanté avec un point zéro au niveau de la porte d'entrée. Le vide sanitaire est à 80 cm du sol et est monté en parpaings. Notre seule contribution au chantier à été l'achat et la mise en place d'un drain agricole et d'un goudronnage des parties sensibles (mais c'est bien pénible à étaler).

Voilà à quoi cela ressemble :



C'est couvert avec des hourdis, il ne manque que le béton. On voit déjà bien la forme de la maison.


Le béton coulé, j'ai appliqué du goudron et un revêtement (c'est très courant mais j'ai oublié le nom). Le fer à béton qui dépasse servira pour le raccordement du garage.