Le moment attendu depuis un an et la dernière édition du Livre sur la Place où j'avais rencontré Boulet est enfin arrivé. Cette fois, par chance, je revois Boulet mais aussi Everland et Laurel ainsi que mon ancien professeur de philosophie. L'occasion était trop belle pour ne pas revenir les mains vides.

Boulet



Grande star du Oueb, c'est toujours avec joie que je découvre ses notes, toujours pleines d'humour et parfois de poésie. Si son blog est plus connu que ses réalisations quotidiennes, la donne pourrait changer avec la publication de ses dessins qui le représentent tantôt en joueur de Kazou, tantôt en Rahan moderne, en réveur, essayeur de produits ou en anti-héros. Enfin bref, si tout va bien, on verra bientôt tout ces gags en album un beau jour et je suis sûr que ça fera un carton. En attendant, ses albums déjà parus sont vraiment bons et si vous en voulez un descriptif, je vous conseille le rayon Boulet de votre librairie. Donc, tout ça pour en venir au dessin que je lui ai demandé, ou plutôt aux dessins car j'ai demandé (en grand gamin) une fusion du Raghnarok et du Miya mais comme dans Dragon Ball. Et voilà le travail :

Notez que le bougre a changé en un an, il fait plus jeune que l'année dernière, comme quoi la BD ça concerve !

Boulet en 2006



Everland




Professeur des écoles oblige, Martin Vidberg connaît bien les enfants turbulents et comme je m'occupe d'ordinateurs dans un établissement spécialisé je ne pouvais que lui demander un dessin en rapport avec mon boulot. Très méticuleux, il a très bien réussi ses bonhommes-patates détruisant des ordinateurs. Si vous ne connaissez toujours pas sa BD "Le journal d'un remplaçant", je vous propose d'aller le lire en ligne ou mieux, de l'acheter, vous ne serez pas déçu.


Laurel


Une habitante de Metz que je croise parfois dans la rue ou au supermarché. J'étais surpris de la voir à Nancy car je ne l'avais pas vu dans la liste des dessinateurs présents. En fait, c'est son copain que j'ai repéré en premier car avec ses cheveux rouge vif, il indiquait avec qui il était venu. Là, pas de dédicaces. Laurel dessine bien mais son album est trop typé "gamines" pour que je lui demande un dessin. Je crois que Boulet devrait se mettre aussi aux dessins pour filles car il en recherche partout pour l'épouser. Avis aux amatrices...

Gaston-Paul Effa

Je le cherchais, je savais qu'il serait là et c'est lui qui m'a reconnu en premier malgré les douze ans de ma disparition de terminale où il était professeur de philosophie. Toujours avenant et la plume affutée, il ne dessine pas mais écrit des romans ainsi que pour le Républicain Lorrain. Plutôt connu dans le milieu ses nouvelles sont très bien accueillies. C'est un honneur pour moi de l'avoir eu en cours. M. Effa ne fait pas qu'écrire et professer, il est aussi gérant d'un restaurant à Sarrebourg, en Moselle : "A la Table des Tropiques" où les spécialités sont africaines. Je vous ferai un compte rendu de ce que l'on y mange de bon quand l'occasion se présentera.

Voilà. C'est tout pour cette édition 2007 du livre sur la place. J'ai fais le plein de BD et de dédicaces. J'espère ne pas manquer le prochain salon à Metz. Sinon, pour retrouver les dessinateurs-bloggeurs, je vous recommande le Festiblog qui aura lieu à Paris le 29 et 30 septembre