Demain vous aller voter pour notre Président. Les cinq prochaines années seront dirigées par un homme ou une femme, c'est selon. Deux courants de pensée se partagent les médias : à la télévision, le candidat de droite occupe toute la scène, il écrase Royal et tous semblent lui donner raison (en particulier TF1 mais ce n'est pas une surprise). Le débat Sarkozy/Royal a tourné à l'avantage du candidat de droite, même les observateurs "indépendants" qui ont examiné les postures, les gestes, ont dit que Royal ne bougeait pas ou alors de droite à gauche et qu'elle n'exprimait aucune empathie pour son adversaire... je n'ai pas du voir la même émission, c'est pas possible ! Manquerait plus qu'ils nous disent que Sarkozy (que l'on connaît très nerveux, voire excité) a été très combatif. Il regardait toujours ailleurs, surtout PPDA et se postait en victime (la méchante socialiste allait le manger tout cru, quelle peur !). Bref, le Zapping de Canal+ suffit pour me persuader que la télé est clairement pour Sarkozy. J'arrête désormais de regarder la télé, on voit trop facilement qui tire les ficelles.

Sur le Web, il en est tout autrement : des vidéos circulent comme une analyse du discours de Sarkozy par Miller (je ne l'aime pas trop mais bon, ce qu'il dit est très juste) :

Je sens que sur le Web, pas mal de monde a compris le danger qui nous guette.

http://dieudeschats.wordpress.com/2007/05/04/recale/
http://dieudeschats.wordpress.com/2007/04/26/sahara-belgikistanais/
http://www.bloglaurel.com/coeur/index.php?2007/05/04/1539-tout-a-l-heure-a-la-pharmacie
http://www.tartopom.net/index.php?2007/04/28/70-le-6-mai-2007


Dans le numéro de Marianne de la semaine dernière, les journalistes insistaient sur ce qui n'était pas dit dans les médias : Sarkozy a un égo surdimensionné, ne parle que de lui, promet de résoudre tous les problèmes (insécurité, éducation, économie) dans l'été 2007 alors qu'il est déjà au pouvoir depuis cinq ans et a mit le feu au banlieues. Il fait peur, même (et surtout) à ses "amis" politiques. Trahit à tour de bras et marque toujours des différences avec Chirac, Villepin ou tout autre qui pourrait lui faire de l'ombre.

Il est ami avec tous les grands patrons de presse et tutoie facilement les journalistes (qui a parlé de condescendance ?). Vous ne trouvez pas que le débat est faussé ? Sinon, en vrac :

- Question écologie (procuration majeure des français avec Hulot mais mineure sans Hulot), on est pas sorti de l'auberge et la note obtenue par Sarkozy par un comité indépendant écologiste est bien en dessous de la moyenne. Conséquences ? A court terme on s'en fout mais il faudra bien payer les pots cassés un jour et nos enfants auront bien raison de nous en vouloir. Merci aussi de penser aux déchets nucléaires (on les enverra peut-être en Afrique, c'est déjà la poubelle de nos sociétés). Le développement durable ? Passons...

- Ha le fameux gène de la pédophilie et du suicide ! Sarkozy l'a inventé et il proposera (imposera) peut-être de stériliser les gens qui sont potentiellement porteurs de ces gènes (reste à prouver leur existence), comme aux USA dans les années 40-50 ou en Allemagne dans les années 30. Après il y aura le gène de la déprime, de la sale gueule, du communisme mais on ne touchera pas au gène de...

- de la religion (chrétienne, si possible). Sarkozy oublie un peu trop que l'Etat est laïc, tout comme le pays mais il ne se gène pas pour faire souvent référence "aux moines qui ont fait une magnifique prière face à la mer", montrer qu'il est un bon catholique pratiquant. Ca ne vous rappelle rien ? Mais si, de l'autre coté de l'Atlantique...

- où son ami Bush pense comme lui, où l'ami Sarkozy dénigre la diplomatie française qui aurait mieux fait de se ranger derrière Bush pour déclarer la guerre à l'Irak (c'est pourtant le chef de son parti qui s'y est opposé, comme quoi il aime bien contester ses propres chefs). La France est "arrogante" selon le candidat de la droite. Alors que la majorité des français condamne le gouvernement Bush, Sarkozy essaie de prendre modèle sur lui. D'ailleurs il l'a déjà commencé. La France, 51ème Etat des USA ? D'ailleurs l'ami Sarko suit la même recette que Bush, à savoir :

- politique de la peur : peur du terrorisme, de l'Islam, des violences urbaines, du chômage, de la mondialisation. Sarkozy n'hésite pas à citer l'actualité et fait ressortir des crimes et délits, commentés immédiatement après qu'ils aient eu lieu et promet que ça va changer "Avant la fin de l'été 2007" alors que pendant cinq ans où il avait les pleins pouvoirs rien n'a été fait. Trop fort. La France est un pays de flics, bientôt les caméras fleuriront sur tous les lampadaires "pour notre sécurité" mais qui va les regarder vu qu'il y aura moins de fonctionnaires ? Manquerait plus qu'il propose de rétablir la peine de mort, toujours en jouant sur les cordes sensibles.

- Trop de fonctionnaires. Les français aiment leurs services publics, on est bien heureux d'avoir des gens qui nous aident pour des démarches administratives, pour nos enfants, empêcher des crimes, faire la médiation entre l'Etat et les particuliers. Sarkozy propose d'en supprimer une bonne partie ainsi vous n'aurez plus qu'à vous débrouiller face à des fonctionnaires surchargés et qui ne seront bientôt payés au mérite. On payera bientôt des entreprises qui feront le boulot de nos fonctionnaires ou, pourquoi pas, on privatisera les services public comme les impôts, l'assurance maladie, etc.

- Travailler plus pour gagner plus. Mais oui, et ceux qui aimeraient bien travailler ? Les heures supplémentaires existent déjà, pourquoi réinventer le système ? Pour favoriser toujours les mêmes, bien sûr. Honneur aux plus méritants et les autres n'auront qu'à trouver un autre boulot d'appoint, ce que font déjà les américains.

- L'éducation. Là aussi les fonctionnaires vont diminuer ainsi il y aura moins de monde pour s'occuper des enfants et qui se fera taper sur les doigts ? les instits, les profs qui ne font pas leur boulot bien sûr ! Au lieu de faire de la prévention, de l'éducation, Sarkozy préfère mettre les jeunes en prison (qui sont déjà surchargées).

- Il souhaite enterrer mai 68. Il oublie pourtant que ce grand élan de liberté, même s'il n'a toujours été positif globalement, a permis l'émancipation de la femme, le droit de disposer de leur corps de a permis l'utilisation de moyens de contraception (bizarre que Simone Veil, maître d'œuvre de l'adoption par le Parlement du projet de loi sur l'interruption volontaire de grossesse, laisse dire des choses pareilles alors qu'elle défend Nicolas Sarkozy) et de libertés individuelles.

- N'oublions pas aussi que pour aller demander une place en crèche, les femmes devront aussi aller devant le tribunal, comme s'ils n'avaient que ce à faire à la Justice alors qu'on sucre leurs moyens, qu'on leur tape dessus (la France est l'un des pays où il y a le moins de juristes par habitant). Vous vous voyez aller devant un juge pour demander une place en crèche ? Je ne vous dis pas les délais d'attente aussi, autant commencer les démarches avant le conception de l'enfant !

- Appels fréquents aux électeurs du Front National, via notamment un discours de meeting où le petit Nicolas parlait de Jeanne d'Arc délivrant la France puis ce fameux ministère de l'immigration et de l'identité nationale. A quand un ministère de la question juive (rappelez-vous, en 40) et arabe ?

J'arrête là. Je ne dis pas que Ségolène est parfaite mais au moins elle est indépendante des grandes maisons de presse et de leurs patrons (TF1 mais aussi France Télévision où Patrick de Carolis est un ami des Chirac) ainsi que les grands groupes industriels et le MEDEF (Sarkozy, c'est un peu Berlusconi). Elle a une vision plus progressiste de l'écologie et pense remettre des fonctionnaires là où il en manque (écoles notamment).

Il y a trois raisons qui me viennent à l’esprit pour que les gens votent pour lui (en dehors de la politique du tout répressif qu'il promet) :
1 - il va remettre de l’ordre dans le pays (un bon coup de kärcher quoi).
2 - il dit les choses clairement (même si ça ne tient pas debout) et autoritairement.
3 - Tout sauf Ségolène ! (elle ne fera pas ce qu’elle dit d'après ce que j'entends). Tout ça je l’ai entendu à droite à gauche (surtout à droite d’ailleurs). C’est mon analyse à moi.

Faites ce qui vous semble le mieux pour le pays. Si vous votez pour l'un plutôt que pour l'autre car il vous semble le plus à même de gouverner le pays, n'oubliez pas qui le dirige depuis que la droite est au pouvoir (depuis 92 quoi) et ce que l'on a gagné (au niveau social notamment). Enfin, si vous voulez Poutine ou Bush en France, vous savez quoi faire... et vous pourrez vous assoir sur vos libertés individuelles, tout en bouffant de la pub à la télé.