C'est en écoutant une émission en podcast d'une radio canadienne qui s'appele "Les années lumière" (actualités scientifiques, techniques, livres, médecine, etc.) et qui parlait du nettoyage des côtes que je me suis rappelé de ce post que je comptais écrire il y a quelque temps.

J'ouvre une parenthèse. Je reviens juste deux secondes sur ce podcast que nos cousins québécois intitulent très justement baladodiffusion (ils sont bien meilleurs français que nous parfois). Il est intéressant d'écouter des autres versions de l'actualité, histoire de ne pas se mettre au centre du monde. Avec les canadiens, nous pouvons avoir un autre son de cloche, une autre approche des événements et parfois une critique de notre pays, de notre gouvernement (même si on le fait très bien nous aussi !). Bref, je vous encourage à voir ou écouter d'autres radios, d'autres télévisions francophones, c'est dépaysant et instructif. Fin de la parenthèse.

Donc, une invitée des Années Lumière (la directrice du biodôme de Montréal il me semble) parlait de la nième opération annuelle de nettoyage des rives et plages du Canada, histoire de rendre le pays plus beau, plus propre et plus attirant touristiquement parlant. En France, nous avons tous les ans ce type d'opération qui vise à nettoyer les fossés (entre autres) et pas mal d'acteurs de la vie économique se joignent à cette "fête". Bien sûr, nous avons les centres Leclerc qui sont de la partie. Ils ont été les premiers à retirer les sacs plastiques de leurs caisses et contribuent ainsi à l'environnement. C'est bien, très bien mais c'est surtout, selon moi, pour se donner une bonne image, tout comme les pressions que M. Leclerc fait au gouvernement pour faire baisser les prix (encore un coup de pub pour l'image car s'il voulait faire baisser les prix il y arriverait très bien), je pourrais aussi ajouter le récent comparateur de prix Leclerc qui prouve surtout que Leclerc n'écrase pas les prix mais use d'une bonne campagne marketing. Leclerc est donc à présent le champion du respect de l'environnement. J'ai du mal à le croire. Les sacs réutilisables par exemple. Ils coûtent 0.15€ (1 franc quoi) et sont recyclables (ça c'est bien) et échangeables à vie. C'est une bonne chose quoi. Hélas, il me semble que leur prix ridiculement bas fait qu'on l'oublie fréquemment chez soi et que l'on en achète presque à chaque passage. Bon, c'est vrai que je piaille, c'est une avancée significative, il faut juste que les gens suivent. Si maintenant je prends les produits "Marque repère", donc marque Leclerc, je n'ai pas l'impression que l'environnement soit respecté : le taux d'emballage est identique aux autres marques donc plein d'emballages, de suremballages pour emballer des emballages. Si ça ce n'est pas de la pollution... Pensez bien que c'est vous qui payez les poubelles après et que ce qui est mal fait en amont sera sur votre facture après. Mais là aussi, je chipote.

Tout ça pour en venir à ça : si tous les ans il y a nettoyage des fossés et rives, et bien je n'en serai pas : je ne veux pas nettoyer les ordures des autres alors que je m'efforce de vivre en adéquation avec mon environnement. J'ai pourtant en mémoire la pensée de ma bien-aimée qui me disait tout récemment que rendre un endroit agréable et vierge de déchets "gênait" les pollueurs. Autrement dit : les poubelles attirent les poubelles et on a plus souvent tendance à salir ce qui est déjà sale plutôt que ce qui est propre.

En bref, mon billet ne sert à rien car ma chérie m'a démonté très facilement mon argumentation (il m'arrive de ne réfléchir que 10 secondes parfois). Reste que ce sont toujours les mêmes qui saillissent et toujours les mêmes qui nettoient (en même temps, ça sensibilise les gens, surtout les futurs citoyens que sont les enfants). Il me semble que j'ai entendu une personne (je sais pas si c'est dans les Années Lumière), qui disait qu'on retrouverai bientôt les c. qui jettent des produits hautement polluants (télés, PC, matelas, etc.) par des marqueurs dans ces produits. J'attends cela avec impatience. On devrait leur faire manger leurs déchets à ces criminels là.