Bon, je termine quand même sur les deux derniers jours passés en Bretagne. J'ai un peu tardé à mettre en ligne ces photos car j'attendais des commentaires pour Ploumanach (j'étais très content des clichés que j'avais pris) et je n'en ai pas eu. J'étais donc un peu déçu.

Donc voilà Roskoff qui est situé près de la mer, en Bretagne et pas en Russie (à moins d'une erreur de cap du GPS).

Roskoff possède un port de pêche et un départ pour l'Angleterre, donc il y a toujours des bateaux amarés.

C'était sans doute aussi le point de départ vers le nouveau monde. La preuve : des indiens fraichement débarqués.

Quand un bateau arrive, il n'est pas rare qu'il soit plein de crabes.

Les crabes sont stockés en fond de cale, si un passager clandestin s'est embarqué il ne doit plus en rester grand chose.

Une très typique crêperie avec un vélo... celui du livreur ?

Non, c'est un souvenir, à une époque où des roskovites allaient en Angleterre vendre le "rosé de Roskoff" c'est à dire des oignons, à vélo. On les appellait alors les Johnies

Allons maintenant à l'église Notre Dame de Croaz-Batz. Pas de prêchi-prêcha mais juste un petit tour du plus beau bâtiment de la ville.

Mastoc mais pas tant que ça.

Allons à l'intérieur. Voilà le coeur.

Le bois du plafond descend très bas.

Les "cartouches" (si vous avez un autre nom pour ces tableaux, donnez le moi) du chemin de croix sont très belles aussi.

Et voilà un Jésus mormon.

En sortant de l'église, on peut tomber sur ce dragon (sans douté lié à la légendre de la cathédrale de Saint Pol).

Revoilà l'église sous un ciel très pur (ce n'était pas du tout le cas de la matinée mais bon, on est en Bretagne...).

Détail du clocher, l'un des plus beau de Bretagne.

D'un peu plus loin, on dirait un minaret, ce qui est assez amusant.

Voilà, la journée s'achève, remarquez la légèreté du clocher.

Il me reste à vous présenter Saint Pol de Léon, juste à côté de Roskoff et nous pourrons rentrer en Lorraine. Rendez-vous très prochainement donc.