Depuis quelques semaines, ma chérie et moi avons joué à des jeux déjà bien connu et que j'ai trouvé dans une grande enseigne au prix de 6€ : L'Amerzone, Syberia et Syberia 2 (le retour).
J'avais joué à l'Amerzone il y a quelques années et je me suis donc consacré à Syberia.
C'est l'histoire d'une avocate chargée d'achever la vente d'une usine d'automates à une multinationale du jouet. Arrivée dans les Alpes françaises, elle découvre qu'il reste un héritier et doit donc le retrouver pour que la vente se fasse. Comme il est introuvable et à une vie mystérieuse, elle va s'embarquer dans des aventures qui vont la changer.
Syberia datait de 2002 et s'achève avec la rencontre avec Hans qui cherche une île (Syberia) où se trouvent les derniers mammouths.
La suite, sortie en 2004, reprend l'histoire de Kate Walker et de Hans précisément là où nous les avions quittés à la fin du dernier opus.


Evoluant dans des paysages très variés, Kate doit trouver l'île de Syberia et accomplir le rêve de Hans.


L'une des phases de dialogue.


Kate est déguisée en moine afin de faire soigner Hans, gravement malade.


Hans délire devant l'une ses créations.


Les indices ne manquent pas mais les énigmes ne sont jamais insurmontables (contrairement à Myst).


Les carnets de croquis sont superbement bien dessinés, un vrai plaisir de les découvrir.


Les cinématiques sont très bien réalisés et très fines.


Kate va-t-elle réaliser le rêve de Hans ?


Si vous trouvez le pack Benoît Sokal en magasin, je vous conseille vivement de l'acquêrir, vous pourrez découvrir de très belles planches, des personnages attachants (on a du mal à les quitter), drôles et un jeu accessible au scénario agréable. Ici point de violence, on déambule de plans en plans par point and click et on trouve facilement ce qu'il faut faire pour avancer dans l'aventure (c'est encore plus simple dans Sybéria 2). Les musiques sont belles mais un bémol pourtant en ce qui concerne les bruitages et les dialogues parfois mal réglés en volume d'une scène à l'autre mais c'est bien le seul reproche. Bref, plutôt que de regarder un film à la télévision, je vous conseille de vivre une aventure avec Kate, Hans, Oscar et les autres personnages de Syberia.

Allez, je crois que je vais rejouer à l'Amerzone, ça sera un peu moins beau (le jeu a six ans) mais j'en ai gardé un bon souvenir.