Blog Orphanis.com

mercredi 17 juin 2015

Conneries connectées

Vous vous en souvenez peut-être, il y a une bonne année je vous avais parlé d'un Nike+ FuelBand, un bracelet connecté. Sympa pour savoir si l'on marche assez et très motivant car on avait une petite récompense à la fin d'une journée sportive (en fait une animation sur le téléphone et une autre sur le bracelet). C'était rigolo. Bon, je l'ai bien usé quand j'ai travaillé dans ma maison puis complétement flingué lors d'une mémorable chute en vélo. J'ai racheté un autre bracelet, un Huawei qui fait oreillette (ça tombe bien, mon téléphone a un problème de son). Reste que ça ne m'amuse plus : je sais si je me suis assez dépensé dans la journée sans ce gadget. Je le garde au poignet plus par habitude que pour autre chose et puis je n'aime pas avoir les poignets nus.

Des objets connectées, il y en a plein, de plus en plus et ça ne fait que commencer car bientôt ils communiqueront entre eux, ça sera encore plus marrant. Mais à propos, à quoi ça sert ?

Alors ça couvre tous les usages, tout ce que l'on peut quantifier. Il y a eu le bracelet (classique), les bidules pour voir si la plante a soif (Parrot Flower Power), le détecteur d'UV pour pas qu'on crame à la plage, la fourchette qui dit comment bien manger mais mon préféré c'est quand même la bouteille connectée (vous pouvez l'admirer chez ce cornichon de Lokan.fr). Alors là c'est le top : c'est une bouteille qui te dit qu'il faut boire, en quelle quantité et combien. Faut le faire. Je sais bien que parfois notre maman nous manque, ne nous a pas tout dit quand on était petit mais alors là c'est vraiment fantastique, on a vraiment besoin qu'on nous tienne la main pour toutes les périodes de la journée ? Tu as soif mon chéri ? Bois. Tu as couru ? Bois. Il fait chaud ? Bois. Quand tu fais pipi c'est jaune très foncé et ça fait mal ? Bois. Le pipi c'est de la poudre ? Bois et vite ! Non mais franchement... En plus si on fait des infidélités à sa bouteille, que va-t-il se passer ? Tu a bu cinq cannettes de bière avec tes copains ? Bois quand même. Tu as très soif parce que tu as couru sans en avertir ta bouteille ? Alors non, ne bois pas, tu n'en a pas l'autorisation. Dingue non ? Faut quand même dire qu'à chaque fois que tu fais un geste il faut le dire à sa bouteille sinon ça ne fonctionne pas ou alors faut garder sur soi le téléphone et/ou une montre connectée car ils sont bien plus efficaces que ton cerveau pour te dire quand boire.

J'en profite aussi pour noter quelque chose comme le summum de l'anti-ergonomie : devoir passer à chaque fois par le téléphone. Un exemple : Phillips a inventé les Hue : des ampoules connectée, très chères mais que l'on peut piloter à distance. Évidemment c'est important d'allumer la lampe de son salon quand on est au boulot, faudrait pas que le chat soit perdu dans une grande pièce sombre et puis c'est bien trop compliqué de lever son gros derrière pour éteindre la lampe de la cuisine alors que l'on regarde la télé alors on le fait grâce à son téléphone. On peut aussi ouvrir sa voiture à distance : très utile quand on est à 300 mètres dudit véhicule. Mais le pire dans tout cela c'est que jusqu'à présent les ingénieurs s’efforçaient de rendre le contact le plus direct entre l'homme et la machine : on appuie sur un bouton et ça s'éteint. A présent il faut 1- trouver son téléphone (d'habitude les gens ne le laissent jamais bien loin d'eux, surtout les ados) 2- le déverrouiller (avec parfois un code à rentrer) 3- chercher l'application 4- lancer l'application et attendre (sur mon Iphone 4S ça devient de plus en plus long) 5- lancer la commande. Donc au moins 5 étapes, c'est anti-ergonomique au possible. Évidemment ça ira mieux demain quand la puce NFC du téléphone ouvrira directement les portières de la voiture alors qu'on a les bras chargés. La maison nous reconnaîtra de la même façon, ouvrira les portes et allumera les lumières quand on rentre le soir. Mais on en est pas encore là. Et je ne vous parle pas du piratage.

A propos de maison, depuis quelques années on (re)parle de domotique donc piloter sa maison. Par abus de langage c'est devenu télésurveillance. Alors là aussi je m'emporte : on branche des caméras partout, des détecteurs à chaque porte pour nous avertir d'une intrusion et quand c'est le cas il se passe quoi ? un texto arrive sur le téléphone. Mince on se fait cambrioler ! Vite vite on appelle la police ou un voisin. Le voisin est-il à la maison ? Normalement il bosse. Alors la voisine retraitée ? Croyez-vous qu'elle va se ruer sur les voleurs avec son parapluie ? Faut pas déconner, c'est un voisin que je connais à peine, je ne vais pas risquer ma vie pour ses bibelots ! Alors la Police ? Temps de mise en relation : une bonne minute, expliquer ton cas ? Deux bonnes minutes. Arrivée des policiers sur les lieux : un quart d'heure ou plus. Vous ne croyez pas que les voleurs ont attendu, se sont servi une bière et ont regardé la télé ? Non, en 5 minutes maxi ils ont fait le tour de la maison, alarme ou pas (alarme = un bon coup de pied) sauf s'ils ont entrepris de déménager la télé. Oui mais grâce à la vidéosurveillance, j'ai le visage du voleur ! Ben tient, tu crois qu'ils opèrent à visage découvert !

Voilà juste un petit tour des objets connectés, qu'ils soient pour la maison ou pour emporter sur soi. Pour ma part, j'ai tendance à m'éloigner de plus en plus de cet univers même si mon esprit de gosse reprends parfois l'avantage. C'est vrai que l'on aime bien se faire des cadeaux, découvrir de nouveaux objets mais comme dit : si tu ne fais pas attention, si ce n'est pas toi qui possède les objets, c'est sans doute eux qui te possèderont.

dimanche 1 novembre 2009

57 mon amour

Après l'affaire des gilets jaunes et, sans doute, la "perte de l'identité" due à la modification des plaques d'immatriculation, une entreprise à flairé le filon des nostalgiques/départementalistes débiles. C'est ainsi qu'est né un autocollant uniquement mosellan (en tout cas, je n'en ai pas vu dans d'autres départements).

L'autocollant en question.





Alors j'avais déjà vu des autocollants d'une bigoudenne pour la Bretagne (faut dire qu'il y a une culture propre, une langue), pour la Charente-Maritime, d'une région donc mais jamais d'un département. Faut dire que la Lorraine fait plus penser au charbon, aux mineurs, au temps pourri alors que la Moselle est voisine du Luxembourg, on y boit du bon vin (se référer à Brel) et Metz est une belle ville. La Meuse, c'est moisi, la Meurthe et Moselle a un nom à coucher dehors et les Vosges ne sont que des collines... Fier d'être mosellan ? Ben pas plus que ça, j'y vis, c'est pas trop mal mais c'est tout.

mardi 29 septembre 2009

Phillosophie de commerçants

Chez Super U ils sont rigolos et nous prennent vraiment pour des débiles :

C'est le genre d'accroche que l'on peut tourner dans tous les sens, pour en trouver des sens différents, à l'infini. Et d'ailleurs, je pense que des générations de philosophes vont se chamailler là dessus pendant des générations. Je propose qu'à notre tour, nous proposions des phrases chocs comme celle de cette lessive qui proposait de laver plus blanc que blanc.

Alors je me lance : "Dépensez plus pour acheter moins plus tard" ou "Plus vous achetez moins cher, moins vous dépenserez plus". Bon, c'est un essai, je ne suis pas un publicitaire de haut vol qui arrive à faire acheter de l'eau en aérosol... Allez, à votre tour les amis.

Pour en revenir à Super U, j'ai une solution plus simple pour dépenser moins : n'achetez pas. Et oui, c'est tout con, il faudra que je leur dise de changer leurs annonces.

samedi 20 décembre 2008

Gilets top classe

En France, on est parfois très cons, ou très prudents, ou très à la mode, ou très peureux, je ne sais pas en fait. Quoi qu'il en soit, vous avez peut-être remarqué que depuis que le gilet fluo et le triangle de signalisation sont devenus obligatoires, depuis octobre, un nombre assez curieux d'automobilistes laissent bien en évidence leur gilet sur leur siège. Parfois je me dis que c'est pour éviter d'être contrôlé par la maréchaussée (de loin et avec des jumelles on peut voir ce fameux gilet pas discret du tout) mais j'ai surtout l'impression que c'est une mode ou une prise de conscience soudaine et immédiate des dangers de la route. Alors, est-ce un excès de prudence, surtout quand on a une voiture pourrie ? Où encore ces braves gens se disent qu'ils sont l'égal des pompiers, toujours prêts à intervenir pour sauver la veuve et l'orphelin (surtout la veuve en ces temps difficiles...). Enfin bon, comme déco de voiture, j'ai vu bien mieux que ce jaune criard et j'ai bien vite planqué les accessoires de sécurité sous le siège. Pas besoin de faire un excès de zèle ou de craindre les gendarmes.

Si vous êtes curieux, cherchez donc à savoir qui sont ces gens avec tant de goût. Faites donc le tour de hypermarchés, vous en trouverez tout plein. Je me demande si nos voisins frontaliers ont eu la même loi et si c'est le cas, si les automobilistes ont été aussi zélés...
France, terre de contrastes...













J'ai vu que les cyclistes s'en donnent à cœur joie aussi. Le jour surtout, alors que ce n'est pas obligatoire du tout (sauf à la campagne, de nuit ou par mauvais temps). Notre très estimé gouvernement ferait mieux d'obliger les fabriquants à installer des dispositifs lumineux et réfléchissants sur les vélos (le dernier vélo que j'ai acheté, pas donné en plus, n'en comportait pas)...

jeudi 4 décembre 2008

La brute

On m'a un jour défié, promis de me casser la figure et comme je suis naturel bagarreur (c'est sûr...), je n'ai pas hésité à donner des gnons. Bon, c'est assez obscur comme ça mais si vous allez combattre ma brute vous verrez de quoi je me chauffe !

Vous commencez ici.



Avec un peu d'expérience, vous devenez fort comme moi.



Vous pourrez ainsi taper sur des filles (ça défoule).



Voilà l'arène.



Vous pouvez vous faire maraver.



Et parfois vous dire que le sexe fort n'est pas toujours celui qu'on croit.



Une fois battu, vous pouvez consulter votre score et vous préparer pour le lendemain.



OK, c'est toujours pas clair. Alors La Brute c'est un jeu inutile, qui ne sert à rien, dont on ne contrôle rien à part qui on va combattre, comment on s'appelle et comment on est, physiquement parlant. Inutile donc d'espérer se faire un personnage costaud ou agile ou de porter le coup que l'on souhaite, tout est géré par l'ordinateur. C'est donc un petit jeu inutile mais gratuit, beau, en flash. On se surprend pourtant à faire ses trois combats par jour, histoire de faire progresser son bonhomme. Avec deux-trois réglages, avec Firefox, vous pouvez même vous débarrasser de la pub du site (même si c'est un peu ça qui fait vivre le site).

Allez, viendez donc me casser la figure !

mardi 4 décembre 2007

Deux vaux mieux que un tu l'auras

Dans mon village, le maire, qui est bien loin d'être une flêche contribue à la connerie ambiante. Vous n'ignorez pas que c'est bientôt les élections municipales et quoi de plus voyant dans un mandat que de sur(éclairer) son village ? Notre brave maire l'a bien compris et ne propose pas un mais deux lampadaires pour éclairer des passages piétons.

Alors en pratique, ça donne ça :

Alors ça éclaire super bien et si vous avez des panneaux solaires, c'est en dessous de ces merveilles qu'il convient de les placer.

Il n'y a pas si longtemps, j'ai demandé au maire s'il pensait changer les lampadaires (pas ceux qui ont besoin d'être deux pour illuminer un pauvre passage piéton) par des modèles plus rationels (du genre qui n'éclaire pas le ciel, ce qui ne sert strictement à rien sauf à créer un halo au dessus des villes et polluer le ciel nocturne). Et bien, déjà il ne comprenait pas de quoi je parlais puis il m'a dit avoir demander au Conseil Régional une subvention pour installer des spots qui éclaireraient les feuilles des arbres. OK mais voilà à quoi ressemblait la place il n'y a pas si longtemps...

Et maintenant...

(Depuis, les arbres de droite ont aussi été élagués)

Ça va être chouette d'avoir des milliers de watts qui vont éclairer les nuages...