Voici enfin venu le temps de La Hulotte, le journal le plus lu dans les terriers. Il est arrivé hier dans ma boîte aux lettres et comme il n'arrive que tous les semestres, j'en profite pour en parler.

Nouveauté de ce numéro : des photos font leurs apparitions à côté des traditionnels dessins de Pierre Deom. Du coup le texte retrécie et le magazine est très vite lu même si on apprends beaucoup sur les arbres tortueux et abimés. C'est aussi une opportunité pour aller en forêt chercher des particularismes comme dans La Hulotte.

Vivement dans six mois.