Ben oui, j'ai changé de boulot. Je suis passé d'informaticien dans un établissement scolaire au service après vente d'une coopérative agricole à chef de silo depuis juillet. Pas du tout le même monde, pas le même public, pas les mêmes services ni les compétences demandées. Disons que où je suis actuellement, je suis seul pour gérer de la marchandise : la réceptionner, la traiter et la préparer pour l'expédition. Pas de chef dans les pattes tout le temps, je suis maître de ma cathédrale... tant que je fais mon boulot correctement.

J'ai un peu hésité à parler de ce nouveau travail car je ne suis plus un obscur employé au fond d'un bureau mais le bâtiment que je gère se voit comme le nez au milieu de la figure. Je ne dirais donc pas où il est ni quelle coopérative m'emploie. Ne me cherchez pas par rapport à mon adresse (retrouvable dans les anciens billets) car j'ai déménagé depuis.

Donc voilà, je gère environ 21000 tonnes de blé, orge, colza, triticale, maïs qui entrent et sortent pour les clients et adhérents de la coopérative (ce qui fait plus de 800 camions à charger et un nombre incalculable de tracteurs). Je vous décrierai mon métier dans les billets à venir, il est parfois complexe et bien différent de mes précédentes activités (c'est ça être polyvalent !).

En guise de présentation, voilà le bâtiment et le bureau :



10000 tonnes de capacité, 37 mètres de haut (144 marches, c'est vraiment tuant !), 14 cellules, deux fosses, quatre boisseaux. C'est le résumé de cette cathédrale perdue au milieu des champs.