Pour ceux qui ne le savent pas encore, j'ai changé de boulot début septembre. Fini l'informatique dans un bureau avec des collègues profs très sympas et intelligents.

Parfois, on a pas le choix et on est bien content de trouver un travail sans passer par la case chômage. Grâce à un ami, j'ai trouvé ce "Graal" dans une coopérative agricole mais même mes collègues pourront dire que je n'y suis pas à ma place et les discussions qu'ils ont entre eux sont rarement au dessus de la ceinture. Je ne suis pas un intellectuel mais tomber chez des adeptes de la chasse, des bagnoles ou du foot (tiens, c'est curieux, personne n'en a encore parlé), ça me gène un peu à l'entournure... Bref, il faut parfois faire contre mauvaise fortune, bon coeur, d'autant que j'espère que ce travail ne sera que temporaire.

Une des autres particularités de mon emploi, c'est qu'il n'y a pas de local pour manger à midi (sauf la cantine payante où je ne veux pas me rendre). Du coup, je m'éloigne de mon lieu de travail avec ma voiture et me rend a un kilomètre, dans les bois, pour être au calme, manger et lire loin des fumées de tondeuses ou de motoculteurs.

Alors je ne m'enfonce pas bien loin dans la forêt, je cherche toujours à être le moins invasif possible. Là, dans cette petite clairière, je suis bien avec mon réchaud, mon thé tiède et mon bouquin.

Comme je me gare toujours au même endroit, cinq fois par semaine, je me suis dis que ce serait chouette de voir le temps qui passe au niveau de mon point de vue alors je prend une photo, toujours la même, à travers le pare-brise. Je ne sais pas combien de temps je vais venir à ce rendez-vous de la mi-journée (ça va cailler d'ici peu) mais ça devrait être intéressant de voir le paysage évoluer. A voir d'ici quelques mois...