Pour faire suite à un commentaire de ce billet de Dieudeschats et, lui coupant l'herbe sous le pied (tu m'excuses, hein !), je vous montre des abris pour insectes confectionnées par mes petites mains. Tout d'abord, sachez qu'il existe une multitude d'insectes utiles ou pas qui vivent au contact de l'homme (pour l'instant, rien de nouveau) mais une bonne partie souffre des aménagements et des arrangements des humains pour leur jardins, leurs maisons ainsi que leur environnement en général. Alors, bien sûr, certains dirons que les insectes, en général, ça ne sert à rien voire ça nuit à l'homme et aux insectes "utiles". Alors bien souvent on élimine cette vermine qui bourdonne, qui fait peur parce qu'elle a un dard, des pattes velues, etc. C'est ainsi que les espaces naturels se rarifient pour tout un tas de bestioles. Citons les haies et les friches qu'on rase pour en faire un beau gazon ou un verger, les toits pratiquement étanches pour faire des économies d'énergie mais qui empêchent les guêpes ou les frelons (qui sont des guêpes) de construire leur nid mais aussi le petit terrain battu d'où sortaient des guêpes noires potentiellement dangereuses mais surtout indispensables à la biodiversité. Ainsi, et pour me faire pardonner des moustiques et des mouches que j'empêche de rentrer dans l'appartement (ainsi celles que j'écrabouille), j'ai fait des abris pour les quelques bestioles que je peux aider. Pour cela, je me suis aidé de ce pdf édité par la LPO, je vous renvoie aussi sur le commentaire de Dieudeschats concernant les insectes. Voyons ce que ça donne...

Le classique morceau de bois percé de trous de multiple diamètre, placé pas trop haut (un peu trop ici, il faudra que je le déplace). Pour les guêpes et les abeilles solitaires.



Ensuite, regardez bien dans le sureau...



J'ai fabriqué une boite où j'ai coincé des bouts de branche de sureau, un vrai nid d'amour pour insectes. Sur le dessus, une autre grosse planche percée de trous.



Ça faisait longtemps que j'avais creusé ce bloc de calcaire et placé quelques plantes piquées dans un étang, les abeilles raffolent de ce point d'eau.



D'ailleurs, le réservoir d'eau de pluie est toujours pris d'assaut.



Très bientôt un nouveau billet avec plein d'abeilles, restez en ligne !