Haaa Kill Bill ! Un de mes films favoris qui fait presque second degré tant il y a de violence, de sang et rappels des films des années soixante-dix ! Alors, évidemment que ça tranche (c'est un jeu de mots) avec ma note précédente mais bon... je ne suis pas à une contradiction près ! Donc, en revoyant ce film les soir de cette semaine, j'ai remarqué quelques erreurs de raccords entre des scènes. Grâce à mon ordinateur et la touche "capture" de PowerDVD, j'ai pu vérifier ces erreurs et en trouver bien d'autres qui seraient sans doute passés inaperçus.

Morceaux choisis.

Les verres

Bud prépare une boisson dans son shaker. Détail sur les verres, il verse à la va-vite ce qui fait qu'ils sont un peu dégueulasses.

. On voit les verres rempli à moitié mais déjà tout propres.

Il tend un verre à Elle, on voit qu'un des verres est déjà bien plus rempli.

Elle sirote son verre. On voit qu'il est à trois quart plein.

Bud promène son verre, il est aussi plein que celui d'Elle.

La valise de billets

Là, c'est plus difficile à voir, sans ralenti on ne voir quasiment rien.

Bud place la valise devant lui, sur la table. Observez le cendrier.

Il ouvre la valise et hop ! le ticket en dessous du cendrier tourne d'un quart !

Bud remercie Elle, il retire une liasse de billes et le cendrier bouge encore, ainsi que le ticket qui se trouve en dessous.

Le sang sur le visage

Béatrice donne un coup mortel à Bill, il saigne, s'essuie mais il reste du sang sur le cou. Béatrice le regarde, Bill se lève et...

... Bill est propre comme un sou neuf !

Nouveau plan, Bill est debout et demande à Béatrice comme il est. Regardez comment elle se tient et la tunique sur son épaule.

Rapide petit plan sur Béatrice qui pleure de tristesse et de fierté pour l'homme qu'elle aime et qu'elle vient de tuer.

Et hop, pas glop : elle se ratatine et la tunique est retournée.

Alors voilà, c'était juste un petit tour rapide des problèmes de raccords. Il y en a sans doute des dizaines dans tout le film et passer son temps à les chercher détruirait un peu de la "magie" des longs métrages mais c'est parfois un petit jeu rigolo de les débusquer. Je suis sûr que des sites de fanas doivent regorger de ces raccords loupés.