Ha c'est les vacances et ça se sent : neuf jours sans donner de nouvelles, ça vous manquait non ?

Les vacances, c'est bien connu, c'est pour se reposer, voyager voire se dorer la pillule. Comme nous ne sommes pas du genre à rester toute la journée sur une plage à chopper de belles couleurs et accesoirement un joli cancer, nous profitons de ces quelques jours pour partir (on ne sais pas encore où). Mais (car il y a un mais) avant tout il faut absolument aménager la caravane d'une extension de literie. La caravane Eriba Puick date des années 70, elle a traversé les âges sans grand dommage jusqu'il y a deux ans (voir gamelle sur l'autoroute en Belgique dans les notes précédentes). Reste qu'à l'époque de sa construction les gens étaient petits (1,60m en moyenne en France et 1,20m au Vietnam), mais comme la gravité étant plus faible de nos jours, la Terre tournant plus vite et que les pommes tombent moins vite, les gens deviennent plus grands. Donc quand je me couche dans la caravane, ça donne ceci :

Avouez que ce n'est pas très pratique pour passer une bonne nuit et ça dérange considérablement Nekibo car du coup, je dors en diagonale.

Il fallait faire quelque chose !

Le défi était de bricoler une extention du lit qui ne soit pas invasive, facilement démontable, costaud et qui offre une capacité de couchage de quarante bons centimètres.

Pour nous aider, nous avions un petit atout :

Cette petite tablette (qui doit certainement servir de siège ou de mini-rallonge au lit) allait nous servir et devenir le support de l'extention proprement dite.

Après quelques hésitations, un support bien pratique allait être construit, laissez-moi vous narrer sa conception :

On allait se servir de la porte du placard du fond et un premier support allait prendre place sur la tablette :

Percer trois trous qui recevront les tourillons du support :

Finir le support qui prend place ainsi :

C'est la plaquette et les tourillons qui maintiennent le support en place :

On ajoute un pied (escamotable grâce à des paumelles) :

Pour plus de sureté, on en ajoute un second :

Ainsi que d'autres tourillons dans la plaquette pour éviter que le support ne bouge :

On ajoute de la mousse type Bulletex (il n'y a que la moitié là) :

On essaye :

Ca marche ! On peut même s'assoir dessus, c'est nickel !

Bon, ben maintenant faut ranger un peu sinon on ne pourra jamais sortir la caravane (oui bon d'accord, j'y vais...) !

C'est au tour de Nekibo de faire un peu de couture, histoire d'habiller ces matelas... suite au prochain numéro, le dernier avant d'essayer tout cela en conditions de vacances réelles !