Mon frère, préoccupé par le développement durable, a depuis peu investi dans des panneaux solaire pour l'eau chaude de la maison de mes parents (où il habite, c'est un vieux célibataire). Après des mois où le matériel dormait dans la grange, les installateurs sont enfin venus poser tout ça et l'ensemble n'a rien de bien révolutionnaire. En vérité c'est presque banal car le mode de fonctionnement des panneaux solaires (non photovoltaïques) est connu depuis longtemps mais seulement usité depuis quelques années. Mais voyons le matériel in situ.

20m² de panneaux (même bien moins je crois), ça ne défigure pas un toit, j'ai plutôt tendance à penser que ça l'embellit. En tout cas c'est tout noir et tout petit sur un grand toit comme chez mes parents. (A l'arrière plan, vous pouvez apercevoir les tours de la centrale nucléaire de Cattenom..).



De l'autre coté on ne remarque qu'un détail...



Eh oui, vous avez dù voir ces conduites, en fait elles véhiculent un liquide très chaud. Il y a donc une entrée et une sortie.



Aventurons-nous sous le toit, on voit que les conduites ménent...



... à l'ancienne chaudière qui reste en place pour le chauffage et l'eau chaude en hiver. Des aménagements ont dù être faits et l'ancienne écurie du cochon (à droite donc) est ainsi reconvertie pour accueillir le ballon d'eau chaude.



Les tuyaux abondent, les croissements nécessaires avec la chaudière existante ont crées un véritable casse-tête.



La nouvelle pompe conduit le liquide des panneaux solaires dans le ballon d'eau et le renvoie d'où il vient. Elle sert aussi pour transférer l'eau chaude dans le réseau de la maison.



Tout ça a l'air fort simple : pas de grosse électronique ni de batteries, c'est l'effet de serre qui sert à fabriquer de la chaleur comme nous le montre le schéma ci dessous.

Là c'est ce qui se passe dans les panneaux : la chaleur entre, est piégée et chauffe un liquide qui circule dans des tuyaux d'échange avant de repartir vers le ballon d'eau.

Mon frère ne compte pas s'en tenir à ces panneaux solaires, il cherche également à utiliser des panneaux photovoltaïques pour fabriquer de l'électricité et la renvoyer sur le réseau. Tout ça a un coût mais peut être amorti sur plusieurs années. J'aime bien le principe (même si c'est encore cher) mais il n'est réalisable que si l'on est propriétaire. Pour l'eau chaude c'est très pratique et le ballon de 200 litres suffit largement à une petite famille (mon frère et mes parents). C'est sûr que quand je serai propriétaire ce genre de transformateurs (car c'en est) sera légion sur la propriété.

PS : Un article très clair sur les panneaux solaires est dans le Science & Vie de ce mois de juin, principe, fonctionnement, développement. A lire donc.