Malgré nos pieds qui commençaient sérieusement à nous faire souffrir, nous avions choisi pour cloturer la soirée d'aller dans le musée des instruments de la science et des métiers. Le jeudi, les horaires nous permettaient de rester jusqu'à 21h, de quoi occuper sainement sa soirée.

Du parquet, des étagères pleines d'instruments scientifiques... miam !


Une machine à tisser en rond (pour des sacs par exemple), très complexe.


Quel matériaux compose ce lion et ce serpent ? Réponse tout en bas de la page.


Voilà une salle bien ordonnée.


Si le principe de la presse n'a pas beaucoup évolué, je suis toujours émerveillé de la complexité de ces machines.


Un fusil ? Oui mais à photo !


Un ensemble complet home-cinéma du début du XXème siècle.


Une des toutes premières télévision : Noir et blanc, coins ronds et diagonale de 15 cm. Et je ne parle pas du prix à l'époque !


Ha les tous premiers ordinateurs grand public... J'utilisais (un peu) celui du centre gauche : un Sinclair ZX.


Dans l'escalier, nous surplombant : l'aéroplane de Clément Ader dit "Avion 3".


Le fardier à vapeur de Cugnot. Enorme véhicule qui faisait peur aux gens et qui fonçait à 4 km/h.


Des locomotives impressionnantes.


Des vélos tous très inconfortables comparés à nos VTT !


Pour finir, la chapelle avec un grand escalier qui mène aux premières voitures, avions, formule 1 et moteur Vulcain.


Une voiture à hélice, rapide (70 km/h) mais très génante pour les passagers ! Du coup, vite abandonnée.


Vue de la chapelle. Qui en était vraiment une.


Autre vue de la chapelle qui cache aussi un pendule de Foucault.


Un bien beau musée, dont on fait le tour en plus de trois heures si on veut bien tout voir. Dommage que les gardiens ne soient pas très respectueux des visiteurs car certains ne se génaient pas pour téléphoner ou écouter de la musique avec un téléphone portable (dans une grande salle, ça résonne énormément). Même s'il n'y avait pas beaucoup de monde, ce n'est pas une raison pour bavarder ou pour déranger les gens et un bon livre leur aurait été bien plus profitable... ainsi qu'à nous. Des trois jours que nous avons passé à Paris, c'est le plus beau musée, le plus interessant car les arts et techniques étonneront toujours : de l'engin de chantier au rayon laser, de la fabrication de l'acier bessemer au phonographe, il y a de tout pour les curieux des sciences. En plus le lieu est très beau et se termine dans une chapelle de toute beauté. Si les arts asiatiques sont plutôt reservés aux connaisseurs (je n'aime pas trop), le musée des arts et métiers nous a beaucoup plu. Je ne saurais trop vous le conseiller !