Crise du logement oblige, les places pour dormir se font rares (on a pourtant un appart deux fois plus grand...).

Bon, ils ne sont pas restés une heure non plus ces sales bêtes, fait chaud là-dedans !