C'est le 24 décembre, dans une journée sombre et ténébreuse (brrr, la veille de la naissance de l'antéchrist ?) qu'avec Nekibo je suis allé me receuillir quelques instants dans la belle église de Marmoutier. L'église fait partie d'une ancienne abbaye fondée au VIIIème siècle par St Léobard. En 1792, l'abbaye fût détruite et les moines dispersés. Il reste aujourd'hui l'église qui est en très bon état malgré le temps et les martellements de la révolution. Alors pour les photos de l'extérieur il vous faudra aller voir ailleurs (ici par exemple) car je n'ai pas eu le temps de les prendre (il faisait nuit, mon pied était rangé et j'étais un peu pressé). Il reste l'intérieur qui vaut le détour.

L'intérieur typique d'une église mais majestueuse en même temps.


Les cotés, de style gothique.


L'entrée, de style roman.


Des frises dans les transepts.


Un lustre dont l'intérieur comprends une inscription.


Un personnage.


Un dragon.


Dans le coeur, de belles boiseries représentent les évangélistes. Ici Matthieu (l'Homme).


L'enfant regarde le ciel.


L'aigle représente Saint Jean.


Un peu bizarre cette posture...


Lui aussi regarde le ciel.


Le taureau, Saint Luc.


Et le lion pour Marc.


Lui aussi regarde l'entrée du coeur.


Remarquez la finesse du travail.


L'autel.


De belles boiseries aux motifs floraux. Ici un arbre.


Détail du tronc.


Une autre alcôve avec des palmiers.


Au dessus de tout cela, de petits personnages nous racontent des histoires...


Un dresseur d'ours ?


Des fauteuils, à défaut d'être confortables, sont très beaux.


Le dallage est un très joli trompe l'oeil.


Dans la crypte, on retrouve les fondations de l'église précarolingienne.


Des morts sont présents dans la crypte.


Il ne vous dit rien ? Vous vous souvenez de ce personnage des Sept boules de cristal dans Tintin ? 10 points pour celui qui me donne son nom.


Un monoxyle : on plantait un arbre quand un bébé naissait et on se servait du bois pour faire son cerceuil (c'était mieux de mourir vieux !).


Certaines personnalités avait un cerceuil sur mesure d'où l'on ne risquait pas de sortir (Michael Jackson n'aurait jamais fait Thriller si des boites comme ça étaient encore produites !).


Un petit visage dans la roche, on dirait un singe.


Puisque c'est vous, voilà juste une collonnade extérieure dans le plus pur grès rose des Vosges, avec de très jolis motifs.