Mardi soir, je suis allé à la mairie de mon village faire renouveller ma carte d'identité. La dernière que j'avais eue avait expirée il y a plus de dix ans et avait été remplacée par un passeport qui vient n'était plus valable depuis quelques semaines. J'étais assez rétissant à reprendre une carte d'identité car j'étais "fier" de ne pas en avoir eu depuis dix ans, c'est un peu mon coté rebelle qui ne fait pas comme tout le monde et puis ça étonnait toujours les gens de savoir que je n'avais pas ce bout de papier plastifié. J'étais presque marginal. Comme je devais reprendre des papiers d'identité (non, le permi de conduire n'est plus considéré comme papier d'identité) et que le passeport en plus de coûter 60€ (contre 350F il y a 10 ans) commençait à devenir biométrique (j'y reviendrai), je me suis finalement rabattu sur la carte d'identité (qui permet en plus de voyager dans toute l'Europe). Pourtant, quelle ne fût pas ma surprise quand la secrétaire de mairie me demandait une empreinte de mon index ! C'est nouveau ça ! J'admet ne pas être au courant de tout mais les dernières cartes que j'ai vu ne comportaient pas d'empreinte au dos.

Du coup c'est sûr, me voilà dans une base de donnée, au même titre que les criminels. J'attendais que la secrétaire me demande aussi de l'ADN, histoire d'être bien fiché par Big Brother.

Ma seule joie c'est de m'être brûlé le doigt il y a peu, du coup une partie de mon empreinte est "fondue" (comme Will Smith dans Men In Black qui fait disparaître ses empreintes dans un appareil). Me voilà presque incognito, enfin, dans mes rêves.

Car je ne me fais pas d'illusions, je suis, nous sommes de plus en plus fliqués et cela grâce à la technologie et ces politiques qui font règner un climat de peur de tout, qu'il s'agisse du terrorisme, maladies, banlieue, jeunes et j'en passe. Il va s'en dire que les prochaines élections vont tourner autout de l'insécurité comme en 2002 et que les deux plus grands prétentants au trône de France vont en faire leur cheval de bataille (Le Pen doit bien rigoler). Sarko a bien apprit de Bush pour ce qui est de faire peur et ça marche très bien en France, merci les médias qui font d'une souris une montagne.

Alors nous voilà entourés de caméras de surveillance, censés veiller à notre sécurité et faire règner l'ordre public contre la racaille. Les français sont pour du moment que c'est pour leur sécurité. Bien sûr. Reste que derrière chaque caméra il n'y a pas un policier qui est cloué derrière son moniteur (ça ferai des fonctionnaires en plus tiens) et que quand il se passe quelque chose c'est toujours trop tard (allez donc surveiller les rues de Paris ou le métro aux heures de pointe) et aucun logiciel n'est encore capable de repérer un visage particulier dans une foule. Mais ça viendra, n'en doutez pas. Alors on se dit que tout a c'est pour notre bien et que l'Etat ne peut pas surveiller tout le monde. Ben tient. On se dit aussi que des société totalitaires à la "Bienvenue à Gattaca" n'existeront jamais car les gens se rebelleront, que les citoyens ne se laisseront pas faire. Ben tiens. Parfois, dans les Guignols de l'info, PPDA interroge Sylvestre (l'icône de l'impérialisme américain) Patrick le Lay (patron de TF1) ou Sarkozy. Ceux-ci proposent des "évolutions" pour la sécurité, pour des émissions futures dans le genre "Et si on faisait un jeu, en prime time, filmé par mille caméras, où un sans-papier devait traverser une ville, trouver une carte verte ou un titre de nationnalité mais cent dingues, armés jusqu'aux dents feraient tout pour l'arrêter (cf : Running Man) ?" et PPDA de répondre "Ha non, vous êtes dingues, personne n'accepterai une chose pareille !". Du coup l'interwivé réponds "Ha non, ils sont pas encore prêts...". C'est de l'humour made in Guignols mais le pire est toujours à venir et ce qui nous semble inconcevable aujourd'hui sera notre pain quotidien demain. J'en mets ma main à couper.

Un grand pas commence à être franchi par des petits produits électroniques qui vont se substituer aux codes barres : les puces RFID. Derrière cette technologie bien pratique de puces communiquantes se cache une génial moyen de tous nous surveiller et d'en savoir long sur nous, nos habitudes alimentaires, nos hobbies voire même qui nous allons voter.

Pour ceux qui ne connaissent pas ces produits, je vais rapidemment vous expliquer à quoi ils vont servir : Ces puces contiennent des informations sur les produits que vous achetez : lieu de fabrication, date de péremption et traçage (pour les produits alimentaires), prix, sécurité contre le vol, etc. Ils sont normalement neutres mais on peut les faire "parler" grâce à un emmeteur qui va les faire communiquer par onde radio mais d'une portée de quelques mètres au maximum. Leur durée de vie est très longue vu qu'il n'y a pas de batterie et leur energie vient de l'appareil qui les interroge. Alors c'est très pratique quand vous allez faire vos courses car il n'y a plus besoin de passer les articles à la caisse car les produits se manifestent par eux même, du coup fini le travail rébarbatif des caissières, des hôtesses de caisse. De même, grâce aux frigos du futur, ce sont les produits eux-même qui diront s'ils sont en passe d'être impropres à la consommation ou qu'ils vont bientôt manquer et ils pourront demander au magasin de préparer leur achat futur. Wha, c'est un avenir tout rose bonbon qui s'annonce là, bientôt fini la corvée des courses le samedi et l'oubli de la moitié de ce que l'on avait prévu. C'est une vision idylique, magique même. Malheureusement, toute médaille a son revers et les industriels vont bien profiter de cette manne d'information. Et juste derrière les industiels c'est les gouvernements qui vont pouvoir nous "sécuriser" un peu plus.

Comme je vous l'ai dis, ces puces vont pouvoir emmetre à quelques mètres et un appareil adèquat pourra les faire parler où qu'ils soient. Rien n'empêche alors une société de sondage ou d'audit ou de suivi des consommation de faire un "ballayage" de toutes les puces RFID dans un quartier et de savoir ce que les gens achètent, regardent (bientôt des puces plus évoluées dans vos télés pourront très bien faire celà), lisent. Mais tout ça n'est qu'un début pour bien vous cibler et vous envoyer des publicités personnalisées. Mais je vous le dis encore, ce n'est qu'un début.

D'ailleurs, je vais arrêter ici pour cette première partie, déjà bien fournie et un peu fourre-tout. La seconde partie sera pour après-demain.