Alors le petit chat grandit, il devient plus vif, plus espiègle et plus sauvageon. Dernièrement celui que j'ai nommé "Crapaud" et Nekibo "Patate", s'en prend à mes chaussettes et un rouleau de papier toilette (quelle horreur de le retrouver dans cet état !), voire aux phasmes que ma chérie élève pour son école.

Voilà donc le terribeul Crapaud, avec une patte si griffue, pas moyen de lui reprendre la chaussette.


Hého ! Ma chaussette !


Il s'en prend maintenant au rouleau de papier toilette, Nekibo fait un bond en voyant que c'est le dernier !


Il a l'air si innocent comme ça...


Voilà ce qu'il reste d'un rouleau tout neuf. Ca va être costaud de pouvoir s'en reservir...