Aujourd'hui, lever tôt pour nous rendre à Ploumanach et capter les premiers rayons du Soleil (et pour éviter les touristes). Par chance, le beau temps était au rendez-vous, ce qui nous a permis de faire beaux clichés.

Vu que c'est moi qui écris cette note, je me donne la primeur des photos (la seconde partie sera pour ma chérie, vous comprendrez pourquoi à ce moment).

Donc, comme la veille, revoilà certaines pierres que vous connaîssez déjà.

Encore un équilibre fragile.

La bouteille.

Comme j'aime beaucoup les fleurs et les plantes en général, j'ai bien profité des petits "plus" qui s'étallaient devant nous.

Une toile d'arraignée (ou plutôt des chenilles) englobant une plante.

Une jolie fleur rouge-orangée.

Un visage sur la lande.

Un pareterre de couleurs.

Les petites fleurs violettes.

La rosée dans la toile.

La rosée, part. 2.

Les petites fleurs blanches à présent.

Une chouette composition.

Retour aux rochers et au phare. Maintenant la lumière est belle, profitons-en.

Une vague pétrifiée.

Une sorte de pac-man.

Une huître géante.

Le phare.

Le phare (encore et toujours).

Et encore un empillement de pierres.

Passons maintenant aux photos de ma bien-aimée. Je suis souvent jaloux de son talent, probablement hérité de son père. Elle fait peu de clichés mais ils sont pratiquement tous bons, voire excellents.

Voilà donc l'artiste prête à opérer.

Un pont de toile.

Une vague qui s'écrase.

Un touriste sans son chapeau.

Une plante flashée.

Une gargouille bien pensive devant tous ces gens.

Un beau contre-jour.

Encore des plantes.

Une petite crique.

Et plein de rochers.

Nous aurions pu passer la journée sur les chemins longeant la mer mais il nous fallait partir plus à l'ouest, vers Roskoff. Ce sera pour la prochaine fois, comme d'habitude.