Ce soir là, je regardais avec interêt Ushuaïa quand l'orage a éclaté du côté de Metz. Il faisait encore jour et je ne voyais rien de ma fenêtre. Un peu plus tard, le spectacle était bien plus beau mais non encore visible de chez moi. J'ai abandonné mon émission et j'ai pris la voiture pour me mettre à un point d'observation plus avantageux... et je n'ai pas été déçu. A l'heure où beaucoup de mes contemporains étaient en dessous des couvertures, certains priant le ciel qu'il ne leur tombe pas dessus, j'étais en hauteur pour voir le éléments se déchaîner. Cela m'a permi de faire de belles photographies que je vous présente ici.

Vous en trouverez d'autres, en grand format (il faut cliquer dessus pour cela) dans la galerie (voir ci-contre).

Je me suis couché bien plus tard que d'ordinaire mais avouez que ça vallait le coup.